La chirurgie intime de l’homme – phalloplastie :  allongement du pénis, augmentation du pénis, opération combinée

Allongement du pénis

L’allongement du pénis est une intervention chirurgicale bien rodée. Le résultat est concret.

L’intervention

Elle consiste en une section partielle du ligament suspenseur de la verge au niveau de son insertion avec l’os du pubis. En général, le gain obtenu n’est visible qu’au repos, la chirurgie ne modifie pas la longueur des corps caverneux responsables de l’érection.

Le résultat

Il est immédiatement visible après l’opération, malgré l’œdème et la déformation temporaires de la verge. L’allongement obtenu est compris entre 2 et 4 cm.

Les suites post-opératoires

Un traitement antalgique (contre la douleur), anti-inflammatoire et antibiotique est de règle.
La reprise des activités professionnelles est possible une semaine après l’opération.
Le repos sexuel est nécessaire pendant un mois.

intime-homme-illu

Augmentation du pénis

Elle consiste à augmenter la circonférence et pour cela on pratique une transplantation de graisse sous la peau du pénis.

L’intervention

Deux temps opératoires sont nécessaires :

Extraction de la graisse :
au niveau de la face interne des cuisses, du ventre, ou du pubis.

Mise en place de la graisse :
c’est la transplantation. La graisse extraite est réinjectée sous la peau du pénis grâce à des canules très fines. Cette intervention est une construction progressive qui peut nécessiter plusieurs étapes.

Le résultat

Le résultat final est obtenu au bout de 3 à 6 mois en moyenne.
Il est impossible de prévoir l’importance du gain car le résultat dépend de la fixation de la graisse et du métabolisme du patient. Dans la majorité des cas, le gain obtenu est compris entre 2 et 4 cm de circonférence.

Les suites post-opératoires

L’intervention n’est pas particulièrement douloureuse en post-opératoire. On peut parfois avoir mal à l’endroit du prélèvement de la graisse. La reprise des activités professionnelles est possible 24 heures après l’intervention. L’abstention sexuelle est de rigueur de 15 jours à 1 mois.

Complications éventuelles

Elles concernent le greffon graisseux qui parfois ne se fixe pas de façon homogène et présente alors des indurations et des déformations temporaires. Ces dernières disparaîtront en quelques semaines spontanément ou à l’aide d’injections localisées indolores de corticoïdes.

Opérations combinées

Il est possible de pratiquer les deux interventions d’allongement et d’augmentation dans le même temps opératoire.