L’implant dentaire est une racine artificielle implantée dans l’os des maxillaires afin de remplacer la racine dentaire malade, fêlée ou inexistante. C’est une sorte de vis de forme droite ou conique. Cet implant servira quelques mois plus tard de support pour une future dent artificielle. L’implant peut également, avec d’autres implants ou dents, soutenir une prothèse fixe plus étendue dans le cas où plusieurs ou toutes les dents sont manquantes.

Les implants dentaires sont fabriqués en titane, matériau compatible avec l’os humain. Ils sont insérés dans l’os de la mâchoire pour remplacer la racine manquante et après quelques mois d’ostéointégration, c’est-à-dire le processus par lequel l’os va venir se déposer à la surface de l’implant et le fixer de manière rigide, une dent de remplacement sera posée sur l’implant.

Les traitements implantaires se substituent donc aux dents naturelles de façon plus solides car ils ne peuvent être affectés par les caries ou infection du nerf. De plus, ils participent à la stimulation osseuse empêchant ainsi la fonte physiologique osseuse et par conséquent le vieillissement du visage.

Le taux de succès de l’intégration des implants est très satisfaisant. En effet, les statistiques donnent 95% pour la mâchoire supérieure et entre 97 et 98% pour la mâchoire inférieure.

Le taux d’intégration des implants dépend essentiellement de la qualité et de la quantité osseuse au moment de l’implantation, du tabagisme, de l’hygiène et de la non mastication sur l’implant pendant trois mois (temps de l’ostéointégration).

Il faut savoir que ce taux diminue chez les fumeurs avérés.
Dans le cas où la quantité osseuse est insuffisante, nos dentistes et équipes sont spécialisés dans les techniques les plus récentes en matière de régénération osseuse, basées par la présence dans notre sang de facteurs de croissance cellulaire.

A partir d’une petite quantité de sang prélevée sur le patient (10ml) et centrifugée, les plaquettes sanguines qui contiennent les facteurs de croissance cellulaire sont séparées des autres éléments du sang (globules blancs et rouges) par un gel séparateur au milieu du tube.
Ces plaquettes baignent dans une partie du plasma, qui se présente sous la forme d’un petit caillot. C’est le PLASMA RICHE EN PLAQUETTES (P.R.P.).

Ce dernier est appliqué à l’endroit de la perte osseuse avec de l’os synthétique et le processus de régénération osseuse se fait de trois à six mois permettant ainsi de pouvoir greffer un implant.

L’expérience dans la régénération osseuse permet de reconstruire des maxillaires complètement édentés.

Les étapes du traitement implantaire

Étude

Lors d’une consultation, le dentiste collecte toutes les informations nécessaires au cas du patient :

  1. l’état de santé générale
  2. l’état de santé buccale

Il réalise des radiographies, propose un plan de traitement avec les différentes options possibles et établit :

  1. un pronostic
  2. le temps requis
  3. la nécessité d’une greffe osseuse
  4. la possibilité de dents provisoires immédiates
  5. les frais à envisager.

Un devis est alors remis au patient permettant d’être en mesure de prendre une décision réfléchie.

Pose du (ou des) implant(s)

Il s’agit d’une petite intervention chirurgicale fiable, simple, aux complications rares et sans conséquence, la plupart du temps.
Après une anesthésie locale (comme pour une extraction), un logement est réalisé dans l’os du maxillaire afin de recevoir l’implant. Celui-ci restera en place le temps de l’ostéointégration, c’est-à-dire trois à quatre mois selon la localisation.

Pendant cette période, le patient conserve sa prothèse existante ou des couronnes provisoires immédiates sont posées dans les cas favorables.
Cette mise en place d’implants et ses suites ne sont pas plus douloureuses qu’une extraction dentaire simple.

Mise en fonction

Après le temps d’ostéointégration, l’intervention consiste à visser dans chaque implant un pilier pour cicatriser la gencive autour de la tête d’implant et de façonner le point d’émergence de la future couronne, ce qui donnera un aspect naturel.

Empreintes

Trois semaines après la mise en fonction, des empreintes sont prises et envoyées au laboratoire pour la fabrication de la future prothèse.

Prothèse définitive

Les couronnes ou bridges “implanto-portés” réalisés au laboratoire sont mis en bouche pour le plus grand confort du patient.

implantologie-dentaire-sch

Durée de vie d’un implant

Lorsque l’implant dentaire est ostéointégré, les prothèses, quant à elles, placées sur les implants vont s’user comme des dents naturelles mais pourront être facilement réparées ou remplacées tout en gardant les mêmes implants dentaires.

 

Éthique

Dans la plupart des cas, les implants permettent de retrouver le confort et l’esthétique d’une (ou des) dent(s) naturelles(s) nécessaire à :

  1. la santé
  2. la stimulation des défenses immunitaires
  3. la prévention de certaines maladies notamment cardio-vasculaires
  4. la régulation du sommeil
  5. la lutte contre le diabète, le cholestérol et l’hypertension artérielle

par une confiance en soi, une mastication et une digestion équilibrées.

S’il y a extraction, elle doit se faire à minima permettant la conservation d’une quantité et qualité osseuse suffisante à l’implantation.

Plus on implante rapidement après l’extraction, moins il y a de perte osseuse. Grâce aux implants dentaires de nouvelle génération, l’extraction – implantation immédiate est possible.

Remarque

Il est très difficile de donner un prix exact pour les différents traitements d’implantologie dentaire.
En effet, il existe de nombreuses variantes et combinaisons possibles en fonction des critères esthétiques, médicaux et de l’environnement dentaire.
Chaque cas est un CAS PARTICULIER de traitement.
Le dentiste ne peut établir de devis sans vous avoir examiné ni sans avoir étudié les résultats des examens préliminaires indispensables.
Afin de rendre possible l’accès à l’implantologie au plus grand nombre de personnes, des tarifs raisonnables et les mieux adaptés à vos exigences vous sont proposés.